Un retour aux sources, vraiment?

C’ est un retour vers des odeurs, des matières, des outils qui ont hanté mon enfance, puis mon adolescence.

Mon père avait un magasin de maroquinnerie, mais pas uniquement: il vendait également du cuir (collet, dit de sellier, peausseries pour ameublement ou vêtements) et il y avait un petit atelier pour des créations sur commande ou la fabrication de sacs comme ceux utilisés par les facteurs. 

Je passais mes vacances d’ été en Ardennes et, en revenant en ville pour la rentrée scolaire, je me souviens encore de ce parfum si spécial qui me sautait au nez, l’ ayant oublié pendant près de deux mois.

Voilà pourquoi j’ ai intitulé ce site « un retour aux sources ».

Pourquoi ce retour vers le passé?

N’ ayez jamais, comme moi, l’ envie d’ apprendre à vous servir d’ une épée, dans le cadre des AMHE (Arts Martial Historiques Européens), ou mieux encore, évitez de fréquenter les marchés médiévaux. En visiter même un, pourrait se révéler fatal et vous amener, comme moi, à l’ envie de travailler le cuir. 

Suivez l’ enchaînement: lorsque le marché médiéval d’ Etterbeek a déménagé pour s’ installer dans le parc du Cinquantenaire de Bruxelles, j’ ai pensé « il fait un temps superbe, allons y faire quelques photos ». Ce fût le premier maillon d’ une chaîne qui conduisit, de fil en aiguille, à aujourd’hui. 

Là, j’ y ai rencontré celui qui allait devenir mon maître d’ armes. Pour pouvoir m’ amuser avec les autres, j’ ai donc acheté une, puis deux épées.

Mais il me fallait un sac pour les transporter avec le reste du matériel. D’ où un premier travail avec du collet. Je l’ avais trouvé chez un détaillant Bruxellois, mais la qualité ne me satisfaisait pas. J’ avais malgré tout réalisé ce grand sac, une pochette de ceinture pour mettre un objectif, une gaine pour ma rapière, celle d’ origine ne me plaisant pas, et un masque de cuir pour couvrir mon masque d’ escrime..

Suivent deux ans pendant lesquels j’ ai joué avec du bois.

Le temps de trouver une tannerie qui accepte de vendre aux particuliers.

Ce qui fût fait en octobre dernier, avec l’ achat de collets, de vachette, … .

Et la réalisation d’ un certain nombre d’ objets dont je vous parlerai plus tard.

Et l’ envie de créer ce site.