Lorsque j’ ai appris qu’ il allait falloir porter un masque de protection anti virus, mon sang artistique n’ a fait qu’ un tour dans ma tête et j’ ai décidé que, tant qu’ à devoir utiliser un truc désagréable, autant qu’ il soit le plus confortable possible et, surtout, stylé.

La recherche d’ un patron pour cuir

J’ ai de suite pensé à un masque du type « docteur peste ».
Encore fallait-il, pour une fois, trouver un patron en ligne: sa forme nécessitait une base sur laquelle je pourrais travailler le cuir.
Comme j’ ai mis en mémoire une liste de vidéos sur le cuir, j’ ai pensé que YouTube devrait me trouver cela assez facilement. Ce qui fût fait. Mais avec un gros bémol.
Ce patron est d’ origine américaine et la manière dont ce gars travaille le cuir n’ a rien à voir avec la couture sellier: pour coudre, il troue le cuir à l’ emporte pièce et use et abuse des rivets. De plus, le cuir dont je disposais était trop épais pour ce travail: rappelez vous que pour faire mon portfolio, j’ utilise un cuir de 4mm. Et je n’ ai rien de plus fin.

Le résultat du travail du cuir

Le résultat est différent de l’ original, ayant du l’ adapter à mon cuir, mais ce masque est très reconnaissable.

Au final, je en suis assez content, même si la couture de la partie supérieure du nez est assez rock-and-roll: je ne comptes plus les coups de Klaxon, de pouces levés ou d’ éclats de rire à la vue de ce masque en cuir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.